LES ÉTUDES CLINIQUES EN COURS

BARIATRIC ROBOT - ÉVALUATION DE L'APPORT DE LA ROBOTIQUE EN CHIRURGIE DE L'OBÉSITÉ
Système chirurgical Da Vinci®

Une des missions de l’IHU Strasbourg est d’assurer un suivi clinique des bénéfices des nouvelles technologies et des procédures pour les patients, ainsi que leur évaluation médico-économique. Une évaluation conjointe de l’apport aussi bien clinique que médico-économique élargi de l’utilisation du système chirurgical da Vinci® pour la chirurgie de l’obésité est en cours. La chirurgie de l’obésité bénéficiant fortement de l’apport de la robotique, une étude s’attache à l’intervention de bypass gastrique.

L’objectif de la recherche est d’évaluer l’impact de l’utilisation de la robotique (robot da Vinci®) lors des interventions de chirurgie bariatrique de bypass gastrique par rapport à la réalisation de cette même intervention en laparoscopie conventionnelle. L’évaluation porte d’une part, d’un point de vue clinique, sur la mesure de la douleur opératoire 24 heures après l’intervention et d’autre part, d’un point de vue médico-économique, sur la prise en compte non seulement le coût du robot et des consommables, mais aussi l’impact sur la durée opératoire, la durée d’hospitalisation, et le temps nécessaire à la reprise d’une vie normale lié à la qualité de vie.

L’étude s’adresse à des patients pour lesquels une intervention de bypass gastrique est programmée dans le cadre d’une chirurgie de l’obésité et nécessite la participation de 128 patients. L’intervention chirurgicale est faite par chirurgie laparoscopie conventionnelle ou par chirurgie laparoscopique robot-assistée en fonction d’un tirage au sort aléatoire.

Cette étude est en cours. L’analyse des résultats est prévue en 2015.

PILLCAM - ÉVALUATION DE L'EXAMEN COLOSCOPIQUE PAR CAPSULE COLIQUE CHEZ LES PATIENTS PRÉCÉDEMMENT OPÉRÉS DU CÔLON
Pillcam : Examen coloscopique par capsule colique

La vidéo-capsule colique est une nouvelle technique d’exploration du côlon qui permet de le visualiser dans son ensemble et de manière non-invasive, sans avoir recours à l’anesthésie générale et en ambulatoire. La capsule colique montre une bonne sensibilité et spécificité dans la détection des lésions colorectales chez les patients à risque moyen ou élevé de lésions colorectales. Jusqu’à ce jour, aucune étude n’a été faite sur la capsule colique dans le suivi de patients ayant eu une chirurgie colorectale.

L’objectif de la recherche est de comparer l’efficacité diagnostique de la capsule colique (Pillcam colon 2) à celle de la coloscopie standard chez des patients ayant subi une chirurgie colorectale. L’enjeu de cette étude est de pouvoir proposer à terme aux patients ayant eu une chirurgie colorectale la capsule colique comme examen diagnostique des lésions colorectales au lieu de la coloscopie standard, examen invasif nécessitant une anesthésie générale.

L’étude s’adresse à des patients devant faire une coloscopie de contrôle suite à une intervention de chirurgie du côlon.

L’étude nécessite la participation de 100 patients. Leur participation implique un examen par la capsule colique suivi d’une coloscopie conventionnelle pour permettre la comparaison des observations avec chacune des méthodes.

Cette étude est en cours. L’analyse des résultats est prévue en 2015.

FLARIOC - ÉVALUATION DE LA VISUALISATION DES VOIES BILIAIRES PAR LA FLUORESCENCE
http://www.ihu-strasbourg.eu/ihu/wp-content/uploads/Flarioc.jpg

Les lésions iatrogènes des voies biliaires sont la complication la plus redoutée de la cholécystectomie par laparoscopie. Dans la pratique courante, la cholangiographie peropératoire (examen radiologique par rayons X après injection de produit de contraste) est recommandée pour prévenir les lésions des voies biliaires.

L’étude proposée se base sur l’hypothèse qu’un système d’imagerie utilisant la fluorescence du vert d’indocyanine permet une visualisation de l’anatomie de l’arbre biliaire au moins comparable à celle de la cholangiographie peropératoire. L’enjeu de cette étude est de pouvoir proposer à terme aux patients un examen présentant de nombreux avantages (facilité d’utilisation, non-invasivité, absence de rayons X).

L’étude s’adresse à des patients nécessitant une cholécystectomie (retrait de la vésicule biliaire) suite à la présence d’une lithiase vésiculaire (calculs).

L’étude nécessite la participation de 60 patients. Leur participation implique lors de l’intervention chirurgicale pour le retrait de la vésicule biliaire d’un examen utilisant la fluorescence, suivi d’une cholangiographie classique par rayons X pour permettre la comparaison de la qualité de visualisation des voies biliaires avec chacune des méthodes.

Cette étude est en cours. L’analyse des résultats est prévue en 2015.

TRAMA - ÉVALUATION DE L'APPORT DE L'ENDOMISCROSCOPIE CONFOCALE DANS LA VISUALISATION DES MARGES TUMORALES DANS LE CANCER DU RECTUM

Trama : ÉVALUATION DE L’APPORT DE L’ENDOMISCROSCOPIE CONFOCALE DANS LA VISUALISATION DES MARGES TUMORALES DANS LE CANCER DU RECTUM

L’endomicroscopie confocale est une technique d’imagerie permettant d’obtenir en temps réel une information microscopique sur le tissu examiné au cours d’une procédure endoscopique. La résolution allant jusqu’au micron permet ainsi une étude histologique et cytologique du tissu in vivo en temps réel.

Dans le cancer du rectum, l’identification de la taille d’une tumeur et la détermination précise des marges tumorales peuvent se révéler cruciales lorsqu’il s’agit de décider du potentiel sacrifice du sphincter durant la résection. L’examen des berges tumorales par endomicroscopie confocale permettrait de multiplier les zones examinées, tout en limitant le temps d’exploration durant l’intervention chirurgicale.

L’objectif de la recherche est de montrer que l’endomicroscopie confocale par minisonde (Cellvizio®) permet une identification du pôle inférieur de la tumeur lors de la résection afin d’optimiser la marge de résection, et de limiter la résection de rectum sain. L’enjeu de cette étude est de pouvoir, à terme, utiliser cette technique guider la décision chirurgicale et préserver le sphincter anal.

L’étude s’adresse à des patients pour lequel un diagnostic de cancer du rectum a été confirmé. Selon le stade de la maladie, les patients devront ou non suivre une cure de radiochimiothérapie avant la résection chirurgicale de la tumeur.

L’étude nécessite la participation de 70 patients. Leur participation implique la réalisation d’un examen d’endomicroscopie confocale en parallèle du prélèvement de biopsies pour permet la comparaison des diagnostiques avec chacune des méthodes.

Cette étude est en cours. L’analyse des résultats est prévue en 2016.

FFSI - ÉTUDE DES EFFETS DE LA SLEEVE GASTRECTOMIE SUR LA FONCTION DE LA JONCTION OESO-GASTRIQUE

ffsi

La sleeve gastrectomie laparoscopique est une approche chirurgicale qui connait un pic de popularité en raison de sa simplicité technique apparente, qui la rend accessible à des chirurgiens de compétence variable. Cette intervention est cependant grevée de complications significatives, trouvant leur origine dans une mauvaise technique chirurgicale, entraînant des problèmes d’ischémie tissulaire et des perturbations fonctionnelles majeures au niveau du tube digestif proximal. Le développement de moyens pour aider le chirurgien à modéliser et standardiser la sleeve gastrectomie est nécessaire.

Les techniques d’imagerie actuelles (endoscopie, radiologie) ne permettent pas d’obtenir une évaluation préopératoire adaptée de la dynamique œsogastrique. Lors de l’intervention, aucune donnée ne permet de connaître la distensibilité et le gradient de pression au sein du tube gastrique créé.

Une meilleure connaissance des facteurs chirurgicaux / mécaniques qui influent sur les suites et les résultats de l’intervention, peut conduire à leur amélioration.

L’objectif de la recherche est d’identifier les facteurs associés à une sleeve gastrectomie « réussie ». L’enjeu de cette étude est de pouvoir, à terme, prédire la réussite de l’intervention sur la base des résultats fonctionnels pré-opératoires et de mieux sélectionner les patients pouvant bénéficier d’une sleeve gastrectomie.

L’étude s’adresse à des patients bénéficiant d’une procédure de sleeve gastrectomie (gastrectomie de la grande courbure) en traitement de l’obésité.

L’étude nécessite la participation de 30 patients. Leur participation implique la réalisation, en complément des examens classiques d’exploration fonctionnelle en prévision d’une chirurgie de l’obésité et en bilan de suivi post-opératoire, la réalisation d’une IRM avec ingestion d’un produit contrasté permettant de définir les caractéristiques de la jonction oeso-gastrique et de l’utilisation d’une sonde de calibration durant l’intervention.

Cette étude est en cours. L’analyse des résultats est prévue en 2014.