Lancement du Consortium MEDITWIN : Des jumeaux virtuels révolutionnent la pratique médicale

Lancement du Consortium MEDITWIN : Des jumeaux virtuels révolutionnent la pratique médicale

Le consortium MEDITWIN a été officiellement annoncé le 11 décembre 2023 en présence du Président de la République et de partenaires de renom tels que Dassault Systèmes, sept Instituts Hospitalo-Universitaires, le CHU de Nantes, Inria, et des startups associées. MEDITWIN vise à introduire des jumeaux virtuels personnalisés pour les organes, le métabolisme et les tumeurs cancéreuses afin d’améliorer le diagnostic et les soins médicaux. Ce projet ambitieux sera détaillé lors de l’événement PariSanté Campus ce jeudi 14 décembre, en présence du Ministre de l’Industrie Roland Lescure.

Le projet MEDITWIN se concentrera sur sept nouvelles pratiques médicales dans les domaines de la neurologie, de la cardiologie et de l’oncologie, avec la création de sept « produits de santé virtuels« . Ces avancées seront déployées sur une plateforme cloud industrielle souveraine. S’appuyant sur l’expertise mondiale de ses partenaires, dont Dassault Systèmes, le CHU de Nantes, et des startups telles que inHEART, Codoc, Qairnel, et Neurometers, MEDITWIN s’inspire du succès des jumeaux virtuels dans d’autres industries pour révolutionner la santé.

Le projet, d’une durée de cinq ans (2024-2029), bénéficiera d’un soutien financier de l’État dans le cadre de France 2030. MEDITWIN vise à industrialiser, valider cliniquement et standardiser l’utilisation des jumeaux virtuels dans le domaine médical. Ces avancées promettent d’améliorer l’efficacité des soins, la qualité des décisions multidisciplinaires, ainsi que l’efficacité et la sécurité des pratiques médicales et des interventions. En établissant des normes de soins sous forme d’expériences virtualisées, MEDITWIN aspire à devenir une référence mondiale en matière de qualité des soins et à favoriser les progrès de la science médicale.

Pr. Didier Mutter, Directeur Général, IHU Strasbourg
« Les jumeaux numériques seront des éléments incontournables de la médecine du futur, car ils permettront de simuler les traitements afin d’apporter aux patients les résultats les plus bénéfiques possibles. MEDITWIN est un projet hors norme par son ambition et les défis à relever et c’est aussi une première pour l’alliance IHU France pour réunir sur un même projet une puissance de recherche biomédicale multidisciplinaire sans équivalent au niveau mondial. Pour l’IHU Strasbourg, ce sera un accélérateur puissant pour améliorer la prise en charge mini-invasive du cancer colorectal métastatique, en collaboration étroite avec deux de ses fondateurs historiques, Inria et les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. »

Lire le communiqué de presse du 11/12/2023 : https://www.3ds.com/fr/newsroom/press-releases/meditwin-launch

Le professeur Nicolas Padoy obtient une subvention de 1,95 million d’euros de l’ERC pour un projet ambitieux de chirurgie numérique – CompSURG

Le professeur Nicolas Padoy obtient une subvention de 1,95 million d’euros de l’ERC pour un projet ambitieux de chirurgie numérique – CompSURG

Nicolas Padoy, directeur scientifique de l’IHU Strasbourg et professeur à l’Université de Strasbourg, responsable de l’équipe de recherche CAMMA, a reçu la prestigieuse bourse ERC Consolidator pour son projet intitulé « Computational Methods to Analyse Intra-operative Adverse Events in Surgery at Scale (CompSURG) » (Méthodes informatiques pour analyser les événements indésirables intra-opératoires en chirurgie à grande échelle). La subvention, d’un montant de 1,95 million d’euros, financera ses recherches sur une période de cinq ans. En créant un lien entre les domaines de l’intelligence artificielle et de la chirurgie numérique, ce projet ambitieux vise à améliorer la sécurité chirurgicale et, par conséquent, la sécurité des patients.

CompSURG vise à développer une nouvelle méthodologie informatique pour analyser à grande échelle les événements indésirables peropératoires (IAEs) à partir de vidéos chirurgicales. Actuellement, les IAEs ne sont pas suffisamment signalés, ce qui empêche leur analyse approfondie, la mise en place de mesures de sécurité appropriées et le développement de systèmes d’assistance peropératoire visant à réduire leur fréquence. Des études récentes ont montré que les IAEs, auparavant considérés comme sans conséquence, peuvent en fait être le signe de complications graves et de résultats chirurgicaux médiocres.

Sur la base de ces résultats, CompSURG proposera une approche informatique radicalement nouvelle pour améliorer la sécurité chirurgicale peropératoire, en mettant l’accent sur la reconnaissance et l’analyse automatiques des activités chirurgicales et des IAEs dans les vidéos endoscopiques. Il s’agira de développer de nouvelles techniques de pointe en matière de vision par ordinateur et d’apprentissage automatique pour obtenir des modèles révolutionnaires des interactions complexes entre les outils chirurgicaux et l’anatomie, examiner les schémas d’activité et la variabilité à grande échelle, et identifier les étapes critiques nécessitant des mesures de sécurité.

ERC Consolidator Grants propose des prix compétitifs décernés à des chercheurs exceptionnels, indépendamment de leur nationalité ou de leur âge. Le seul critère de sélection est l’excellence scientifique. Les bénéficiaires de la bourse doivent avoir entre sept et douze ans d’expérience post-doctorale et mener leurs recherches dans un organisme de recherche public ou privé situé dans un État membre de l’UE ou dans un pays associé. Le financement soutient principalement l’emploi de chercheurs et de personnel pour renforcer les équipes des bénéficiaires et est accordé pour une durée maximale de cinq ans.

L’équipe de recherche conjointe IHU – Université de Strasbourg CAMMA dirigée par le Prof. Nicolas Padoy vise à développer de nouveaux outils et méthodes basés sur la vision par ordinateur, l’analyse d’images médicales et l’apprentissage automatique pour percevoir, modéliser, analyser et soutenir les activités des cliniciens et du personnel dans la salle d’opération en utilisant la grande quantité de données numériques générées pendant les interventions chirurgicales. Installée dans le bâtiment de l’IHU, l’équipe bénéficie d’une infrastructure et d’un écosystème uniques avec l’hôpital universitaire et l’IRCAD.

Camma
IHU
Université de Strasbourg
« France 2030 » : création de 12 nouveaux IHU

« France 2030 » : création de 12 nouveaux IHU

IHU France salue cette initiative de l’État en faveur d’un modèle d’excellence et d’accélération de l’innovation en santé

 Ce 16 mai 2023, le Président de la République a annoncé la création de 12 nouveaux Instituts Hospitalo-Universitaires dans le cadre de France Santé 2030. L’Alliance IHU France regroupant, FOReSIGHT, IHU ICAN, IHU Strasbourg, Institut du Cerveau, Institut Imagine et Liryc, félicite les nouveaux lauréats et salue cette initiative de l’État qui valide la force du modèle IHU en le déployant de nouvelles thématiques médicales et scientifiques. Ce renforcement s’inscrit dans une ambition commune d’innovation et d’excellence autour de la recherche biomédicale en France.

Les IHU, des accélérateurs d’innovation pour inventer la médecine de demain

Créations emblématiques du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), les IHU ont reçu pour mission d’accélérer l’innovation en santé au service des patients. La suppression des silos, l’agilité, le développement des synergies ont favorisé l’éclosion d’innovations biomédicales d’excellence et leur transfert le monde économique.

Créés en 2011 les IHU, rassemblent en un lieu unique la recherche, le soin, la valorisation et la formation et sont aujourd’hui pleinement reconnus comme des tiers-lieux d’expérimentation. Devenus des acteurs majeurs de la recherche hospitalo-universitaire par leur excellence scientifique notamment démontrée par leur forte attractivité sur des financements compétitifs de recherche, les IHU sont aussi des partenaires de premier plan pour les industriels engagés dans l’innovation en santé.

En moins de 10 ans, les IHU affichent des résultats concrets : plus de 320 brevets déposés, 18 000 publications scientifiques, 1000 nouveaux essais cliniques, 45 start-up créées, plus de 600 millions d’euros de cofinancements collectés et un développement économique induit, supérieur à 1 milliard d’euros alors que les investissements de l’État représentent 277 millions d’euros * soit un effet de levier multiplicateur de 5 à 7.

Ces nouveaux IHU et bioclusters viendront compléter les champs de recherche déjà couverts à ce       jour : les maladies génétiques, visuelles, du cardio-métabolisme et de la nutrition, du système nerveux central, du rythme cardiaque, de la chirurgie guidée par l’image et des infections émergentes.

IHU France se réjouit d’accueillir les nouveaux lauréats IHU :

  • VBHI, Bordeaux, maladies vasculaires cérébrales, IHU
  • Prism, Villejuif, oncologie, IHU
  • re-Connect, Paris, troubles de l’audition, IHU
  • Prometheus, Garches, sepsis, IHU
  • Thema-2, Paris, hématologie, IHU
  • Cancers des femmes, Paris, cancers gynécologiques, IHU
  • Everest, Lyon, pathologies hépatiques, IHU
  • RespirERA, Nice, pathologies respiratoires, IHU
  • IMMUN4CURE, Montpellier, immunothérapies, IHU
  • InovAND, Paris, neuro-développement pédiatrique, IHU
  • HealthAge, Toulouse, gérontologie et vieillissement, IHU émergent
  • Infiny, Nancy, maladies inflammatoires de l’intestin, IHU émergent

IHU France se réjouit par ailleurs de la labellisation de 4 nouveaux bioclusters, en particulier le biocluster Brain & Mind qui associe trois IHU de l’Alliance (Institut du Cerveau, Institut de la Vision et Institut Imagine) et deux nouveaux labélisés ce jour (InovAND et re-Connect) et le biocluster GenoTher dont l’Institut Imagine est partenaire.

Avec les IHU, l’État souhaite faire de la France la première nation européenne innovante et souveraine en santé

Le succès de ce nouvel appel à projets IHU illustre l’efficacité du modèle, désormais ancré dans l’écosystème de l’innovation médicale. Avec ces 12 nouveaux IHU, la France dispose d’une nouvelle capacité d’accélération et d’innovation en santé sur des thématiques prioritaires telles que : l’exploration de données complexes, les modélisations personnalisées des parcours de soins, la simulation diagnostique, thérapeutique et préventive par le jumeau numérique et les innovations de rupture comme les thérapies géniques ou cellulaires au service des patients. L’ensemble de ces expertises réunies a pour ambition de démultiplier les capacités de diagnostic, l’aide aux décisions médicales et chirurgicales ainsi que les traitements.

L’enjeu est maintenant de faire d’IHU France un outil pour répondre aux exigences internationales et rester aussi réactifs que compétitifs pour faire de la France la première nation européenne innovante et souveraine en santé.

C’est d’ailleurs toute l’ambition du plan Innovation Santé 2030 lancé par le gouvernement qui s’était engagé en juin 2021 en faveur d’une industrie forte et créatrice de valeur pour apporter, avec l’impulsion du Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et de l’Agence innovation en santé (AIS), des solutions directes et concrètes aux patients et à la communauté médicale.

À propos de IHU France

Créations emblématiques du Programme d’Investissements d’Avenir, les IHU ont reçu pour mission d’intégrer et d’accélérer les processus d’actions de la recherche hospitalo-universitaire pour diffuser plus rapidement les innovations biomédicales vers les patients et le tissu économique. IHU France regroupe les 6 IHU : FOReSIGHT, ICM (Institut du Cerveau), IHU ICAN, IHU Strasbourg, Imagine (Institut des maladies génétiques) et Liryc (L’institut des maladies du rythme cardiaque) qui allient leurs forces, leurs initiatives et leurs propositions au bénéfice de l’accélération de l’innovation médicale en France. Les IHU ont démontré́ la puissance d’un modèle d’excellence réunissant en un même lieu toutes les expertises qui permettent de transformer la recherche médicale en innovation au bénéfice des patients.

* En 2018, l’IHU FOReSIGHT a obtenu 50 millions d’euros de financement dans le cadre de l’appel à projets IHU du PIA 3. En 2019, les 5 autres IHU de l’Alliance IHU France ont obtenu 63 millions d’euros supplémentaires.

L’IHU Strasbourg fait partie du consortium paneuropéen TEF-Health, qui vise à combler le fossé entre la recherche et le marché dans le domaine de l’IA et de la robotique appliquées à la santé

L’IHU Strasbourg fait partie du consortium paneuropéen TEF-Health, qui vise à combler le fossé entre la recherche et le marché dans le domaine de l’IA et de la robotique appliquées à la santé

L’IHU de Strasbourg fait partie des 52 partenaires de 9 pays de l’Union européenne qui lancent le projet TEF-Health.

Le consortium, dirigé par l’Hôpital de la Charité à Berlin, vise à développer des installations d’essai et d’expérimentation (Testing and Experimentation Facilities : TEFs) – pour combler le fossé entre la recherche et le marché. Les activités de recherche et de mise en œuvre du projet sont cofinancées par l’Union européenne pour une durée de 5 ans.

Pour repousser les limites de l’évaluation de l’intelligence artificielle et de la robotique dans le secteur de la santé, le consortium va mettre en place des infrastructures d’essai, et définir des bonnes pratiques conformes aux normes européennes, qui faciliteront l’innovation et la recherche expérimentale. L’objectif global est d’améliorer les soins aux patients et de garantir le respect des normes juridiques, éthiques, de qualité et d’interopérabilité.

L’IHU va mobiliser ses installations cliniques et précliniques, ces dernières étant conformes aux Bonnes Pratiques de Laboratoire, ainsi que ses équipes expérimentées de recherche et d’innovation pour accompagner les sociétés clientes, de la planification à l’évaluation de leurs dispositifs innovants.

L’IHU Strasbourg est membre du nœud français de TEF-Health, managé par le LNE (Laboratoire national de métrologie et d’essais), dont les autres partenaires sont les CHU de Rennes et de Grenoble Alpes, les Hospices Civils de Lyon, l’Université Grenoble Alpes, EIT Health et le CEA Clinatec.

 
Évènement : IA et mégadonnées, comment vont-elles révolutionner la recherche et la pratique médicales de demain ?

Évènement : IA et mégadonnées, comment vont-elles révolutionner la recherche et la pratique médicales de demain ?

L’étude du Conseil d’État « Intelligence Artificielle et action publique » d’août 2022, a soulevé plusieurs questions autour de l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et des mégadonnées par la puissance publique. Ces enjeux sont particulièrement importants dans le secteur de la santé, où les évolutions technologiques les plus récentes suggèrent de nouvelles façons d’utiliser les données et l’intelligence artificielle, au bénéfice des patients.

Pour évoquer ces questions, le Conseil d’État, la CNIL et l’Alliance IHU France organisent le 10 février 2023, de 9 h à 15 h 45, une journée de travail et d’échanges réunissant des médecins, des chercheurs, des régulateurs, des industriels et entrepreneurs et des décideurs politiques : IA et mégadonnées, comment vont-elles révolutionner la recherche et la pratique médicale de demain ?

Les débats sont accessibles à tous via le site internet du Conseil d’État.

Management de la créativité et innovation en santé : le modèle de l’IHU Strasbourg présenté aux journées CreaSXB

Management de la créativité et innovation en santé : le modèle de l’IHU Strasbourg présenté aux journées CreaSXB

Le modèle des IHU présenté à la 13ème édition de l’école d’automne en management de la créativité

Rendez-vous du 7 au 11 novembre à des adresses clés de Strasbourg et ses alentours

Organisée par le BETA (Bureau d’Économie Théorique et Appliquée) de l’Université de Strasbourg et MosaiC, Pôle créativité & innovation – HEC Montréal, l’École d’Automne en Management de la Créativité propose un programme d’une semaine, riche et diversifié.
Elle permet l’acquisition de nouvelles connaissances par des pratiques inédites autour de la créativité dans nos organisations et nos territoires. Cette formation fait appel aux compétences de ses participants : entrepreneurs, cadres, décideurs, managers, créateurs issus de domaines d’activités variés, directions générales, responsables marketing, innovation et R&D, jeunes entrepreneurs et associés.

Jean-Luc Dimarcq, Directeur du Développement de l’IHU Strasbourg, interviendra sur le sujet des ‘IHU, des modèles originaux pour booster l’innovation en santé’ le mercredi 9 novembre à 14h au Collège Doctoral Européen, 46 Boulevard de la Victoire, Strasbourg.

Retrouvez toutes les infos ici : https://www.creasxb.fr/
Inscription en ligne : https://www.creasxb.fr/inscription/